Gouvernance de la crise sanitaire et exposition au risque de pandémie de Covid-19 en République démocratique du Congo

Auteurs

  • Sylvie Ayimpam
  • Jacky Bouju

DOI :

https://doi.org/10.57832/ga.v1i2.68

Mots-clés :

covid-19, gouvernance, risque, nécropolitique, république démocratique du congo

Résumé

Cet article examine la gouvernance de la crise sanitaire de la Covid-19 en 2020 en République démocratique du Congo en lien avec l’exposition au risque de contamination des populations pauvres, et propose d’en analyser les aspects nécropolitiques. En restreignant les libertés d’action et de circulation des citoyens dont le mode de survie au quotidien dépend de telles libertés, les mesures de prévention du risque pandémique pendant la période d’état d’urgence ont eu l’effet inverse de celui escompté, exposant des centaines de milliers d’entre eux à de nouveaux risques. Bien plus, la gouvernance au quotidien de la pandémie a été parfois défaillante et chaotique, contribuant ainsi à la généralisation du déni du risque de pandémie. Les réactions de résistance des citoyens face aux mesures de restrictions interdisant leurs activités quotidiennes de survie ont favorisé l’apparition de risques « concurrents » et engendré de nouvelles vulnérabilités, aggravant les risques « familiers » préexistants. Ce paradoxe dramatique est interprété ici comme la conséquence d’une gouvernance nécropolitique autoritaire.

Bibliographies de l'auteur

Sylvie Ayimpam

Sylvie Ayimpam, anthropologue, UMR CNRS 8171-243 IMAF-Aix-Marseille Université.

Jacky Bouju

Jacky Bouju, anthropologue UMR CNRS 8171-243 IMAF-Aix-Marseille Université

Références

Agamben, G., 2005, State of Exception, Chicago, University of Chicago Press. Ayimpam, S., Bisa Kibul, M., Bouju, J., Lisongomi, A., 2021, « L’action publique en contexte de Covid-19. Le soutien à l’activité économique durant la crise sanitaire au Congo-Kinshasa », F. Lapeyre et S. Barussaud (éds), L’Économie informelle en Afrique face à la crise de la Covid-19, Louvain-la-Neuve, Academia-L’Harmattan,

p. 167-207.

Ayimpam, S., 2019, « Risques et insécurité au Grand marché Rood Woko de Ouagadougou (Burkina Faso) »,

F. Lapeyre et S. Barussaud (éds), La formalisation vue d’en bas : enjeux pour la transition vers l’économie formelle, Louvain-la-Neuve, Academia-L’Harmattan,

p. 153-175.

Ayimpam, S., 2014, Économie de la débrouille à Kinshasa. Informalité, commerce et réseaux sociaux, Paris, Karthala. Bisa Kibul, M., 2019, La gouvernance foncière en RD Congo. Du pluralisme institutionnel à la vampirisation de l’État, Louvain-la-Neuve, Academia-L’Harmattan. Boholm, A., 2003, “The cultural nature of risk: Can there be an anthropology of uncertainty?”, Ethnos, Journal of Anthropology, pp. 159–178. Bourdeaux, I., 2010, « Gouverner l’incertitude : les apports des sciences sociales à la gouvernance des risques sanitaires environnementaux », Natures Sciences Sociétés, p. 212-214.

Bourdin, A., 2003, « La modernité du risque », Cahiers internationaux de sociologie, p. 5-26.

Fabiani, J.-L. et Theys, J. (dirs), 1987, La société vulnérable :

évaluer et maîtriser les risques, Paris, Presses de l’École normale supérieure.

Fortané, N, Keck, F., 2015, « Ce que fait la biosécurité à la surveillance des animaux », Revue d’anthropologie des connaissances, p. 125-137.

Foucault, M., 2004a, Sécurité, territoire, population, Paris, Gallimard-Seuil.

Foucault, M., 2004b, Naissance de la biopolitique. Cours au Collège de France, 1978-1979, Paris, Gallimard-Seuil. Giddens, A., 1991, Modernity and Self-Identity, Cambridge Polity Press.

Gilbert, C., 2003, « La fabrique des risques », Cahiers internationaux de sociologie, CXIV, p. 55-72.

Giordanengo, D., 2016, “The State of Exception”, E-International Relations Students Review. https:// www.e-ir.info/2016/06/21/the-state-of-exception/. Lakoff, A. et Collier S. (eds), 2008, Biosecurity interventions:

Global Health and Security in Question, New York, SSRC/ Columbia University Press.

Le Breton, D., 2002, Conduites à risque : des jeux de mort au jeu de vivre, Paris, PUF.

Mbembe, A., 2003, “Necropolitics”, Public Culture, 15 (1), pp. 11-40.

Mbembe, A., 2006, « Nécropolitique », Raisons politiques, p. 29-60.

Mbembe, A., 2019, Necropolitics, Durham and London, Duke University Press.

Medico, D., Wallach, I., 2020. Nécropolitique, finitude et genres trans, Frontières, 31(2). https://www.erudit.org/ fr/revues/fr/2020-v31-n2-fr05380/1070332ar/ Muhima, M. A., 2021, « Les institutions spécialisées de riposte contre le covid-19 [sic] et la promotion de l’état [sic] de droit en RDC : état des lieux, défis et perspectives », KAS African Law Study Library, 8, p. 82-90. Nixon, R., 2011, Slow Violence and the Environmentalism of the Poor, Harvard University Press.

Peretti-Watel, P., Obadia, Y., Arwidson, P., Moatti, J.-P., 2008, « Un risque, ça va ! Trois risques, bonjour les dégâts ? Les difficultés de l’éducation pour la santé à prévenir des risques comportementaux multiples », IUHPE Promotion & Éducation, 15(1), p. 40-45.

Peretti-Watel, P. , Châteauneuf-Malclès, A., 2020, « Sociologie du risque et crises sanitaires : un éclairage sur la pandémie du coronavirus ». http://ses.ens-lyon.fr/articles/ sociologie-du-risque-et-crises-sanitaires-un-eclairagesur-la-pandemie-du-coronavirus Sandset, T., 2021, “The necropolitics of Covid-19: Race, class and slow death in an ongoing pandemic”, Global Public Health, pp. 1411–1423.

Slovic, P., 2000, The Perception of Risk, London, Earthscan. Zinn, J. O., 2009, The sociology of risk and uncertainty – current state and perspectives; https://www.researchgate. net/publication/228482368_The_sociology_of_risk_and_ uncertainty_Current_state_and_perspectives.

Zinn, J. O., 2008, “A Comparison of Sociological Theorizing on Risk and Uncertainty”, Zinn, J. O. (ed.), Social Theories on Risk and Uncertainty, Oxford Malden (MA), Blackwell, pp. 168–210.

Weisbein, J., 2015-2016, Sociologie des risques, séminaire de l’Institut politique de Toulouse, Science Po Toulouse.

Publiée

2022-12-16

Articles similaires

Vous pouvez également Lancer une recherche avancée de similarité pour cet article.